Traductions juridiques

Traductions assermentées et légalisées : confiez vos documents juridiques à dhaxley

Chaque nuance compte

Les traductions assermentées ne sont pas monnaie courante. La législation et l’appareil juridique constituent une matière extrêmement complexe. Et le jargon qui va de pair est très spécifique. Cependant, vous pouvez là aussi compter sur le savoir professionnel de dhaxley pour des textes relevant de cette spécialité. Depuis des années, des bureaux d’avocats spécialisés dans divers domaines juridiques s’adressent à dhaxley pour la traduction de documents juridiques en tous genres. Notre expérience s’étend du droit du travail et du droit de la construction au droit fiscal et au droit des sociétés, en passant par le droit médical, et bien plus encore.

Pas entièrement certain(e) de la différence exacte entre traductions assermentées et traductions légalisées ? Nous expliquons brièvement la distinction ci-dessous.

Traductions assermentées et traductions légalisées

En toute logique, seul un traducteur assermenté peut délivrer des traductions assermentées. Un traducteur ayant prêté serment devant le tribunal de première instance et figurant au registre des traducteurs assermentés est un traducteur assermenté. Le fait qu’un traducteur soit convoqué pour la prestation de serment indique qu’il a bénéficié d’une formation pouvant être prouvée et qu’il est réputé compétent par le tribunal. À travers une certification de conformité et en apposant sa signature et son cachet à une traduction, il en fait une traduction assermentée. Il convient donc de bien vous informer auprès de la partie pour laquelle la traduction est destinée. Celle-ci peut avoir besoin de plus d’assurance que ce qu’une traduction assermentée peut offrir.

Une traduction légalisée peut procurer cette assurance supplémentaire. Une traduction légalisée est exécutée par un traducteur assermenté et munie d’une marque d’authentification complémentaire. Dans le cadre d’une procédure de légalisation ordinaire, le tribunal où la signature du traducteur en question est déposée ratifie la qualité du traducteur et la véracité de sa signature. Dans des cas où la signature du greffe ou du président du tribunal doit également être légalisée, le SPF Affaires étrangères doit délivrer une apostille. Pour la majorité des pays (ceux ayant ratifié la Convention Apostille), cette procédure suffit. Dans les autres cas, la traduction doit être ratifiée par différents organismes : tribunal de première instance, SPF Justice, SPF Affaires étrangères et l’ambassade ou le consulat du pays pour lequel la traduction est destinée.

Conditions générales, statuts, contrat de travail, jugement, mandat d’arrêt, acte de naissance, acte de mariage, acte de décès, acte de propriété, acte constitutif… La liste de documents juridiques traduits par dhaxley Translations est quasiment infinie. Contactez-nous par téléphone ou par e-mail pour une offre sans engagement ou des informations sur l’approche de vos traductions juridiques.